Qui sont les premiers habitants du Canada ?

Qui sont les premiers habitants du Canada ?

 

Qui sont les premiers habitants du Canada ?

 

Le Canada est un pays nord-américain situé dans la partie septentrionale. Il est le deuxième pays plus grand au monde après la Russie. Aussi, le Canada abrite plus de 37,59millions d’habitants avec sa superficie de 9.984.670km2. Cette croissance est le fruit de la proximité avec les États-Unis et d’une population active très qualifiée. Les relations entre Canadiens de toute origine sont désormais pacifiques.

 

En effet, ça n’a pas toujours été le cas entre les communautés des premières nations (les indigènes) et les Gouvernements du Canada successif. Cela a entrainé des massacres dans les deux camps, et aboutissait parfois à un véritable génocide. Les membres des premières nations n’étaient pas le peuplé métis ou les Inuits. Il s’agissait de peuples avec une culture totalement différente.

 

Par conséquent, le peuple canadien actuel se veut uni et souhaite compter l’assimilation totale des autochtones. Le gouvernement fédéral met en place une Commission-vérité et réconciliation pour protéger surtout les droits des peuples autochtones. Elle tente aussi de préserver leur terre ancestrale.

 

 

Les peuples autochtones que l’on rencontre au Canada

 

Le Canada est une monarchie constitutionnelle. Il appartient de même au Commonwealth tout en étant même de l’organisation de la francophonie. Officiellement les Canadiens utilisent deux langues, dont le français pour le Québec et l’anglais pour les autres provinces.

 

Ce pays est ainsi peuplé de personnes autochtones, d’origine française et britannique. Ainsi, il y a environ 12.000 ans, vers la fin de l’époque glaciale, il y a eu libération du sol par la glace. Cela a donné naissance au Québec actuel. En effet, ce phénomène naturel a permis l’accès à l’Alaska et à la Sibérie orientale. De même, le détroit de Béring devenait habitable.

 

À la suite de cela, une vague de migration s’est déclenchée. Il s’agit des peuples autochtones. Ces derniers se composent des premiers peuples du Canada puis s’en suivaient les Amérindiens, les Inuits et les métis.

 

Les Amérindiens sont donc considérés comme les premières nations ou les peuples autochtones canadiens. Ils représentent la majorité de la population autochtone, soit environ 64 %. De plus, ils viennent principalement d’Asie et de Sibérie. Les Inuits sont des membres d’un peuple originaire des régions arctiques de l’Amérique du Nord. Plus précisément, ce sont des chasseurs nomades.

 

De ce fait, cette mode de vie tôt out tard les amènera à s’installer au Canada. On compte aujourd’hui un total de 150.000 Inuits au Groenland, au Canada et aux États-Unis. Ils n’ont donc pas les mêmes ancêtres que les Amérindiens.

 

Partageant leur pays avec d’autres nations et peuples, ces derniers ont engendré également des populations métissées.

 

 

Les Canadiens français leur colonisation

 

A la colonisation, les grandes puissances européennes, dont la France, comme on le sait organisaient des explorations. Ils souhaitaient dans ce cas découvrir de nouvelles terres et de nouvelles richesses. Cela les a conduits, tôt ou tard, à la découverte du Nouveau Monde.

 

Plus tard, ils voulurent imposer la foi chrétienne et leur civilisation sur ce continent. Ils envoyèrent donc des colons pour occuper ces terres nouvellement découvertes et conquises. Les Français sont les premiers à être parvenus à s’installer sur le territoire du Canada.

 

Mais ils devaient partager leur territoire avec les peuples indigènes comme les Iroquois et les Mohawks. La première ville où s’installèrent les colons se nommait « Nouvelle-France ». Celle-ci est d’ailleurs la plus grande possession française d’Amérique du Nord et cela jusqu’en 1763. À noter que le Canada était devenu une colonie française dès 1534.

 

L’histoire a fait que les Canadiens français et Canadiens anglo-saxons ont dû cohabiter et former une seule nation avec les autochtones. Actuellement les francophones ne représentent que 30 % de la population canadienne totale. Dans la province du Québec, il y a 83 % de personne dont la langue maternelle est le français.

 

À cela on rajoute les bilingues et les allophones. À l’exemple de la Colombie britannique, il n’y a que 4 % de francophone au Canada si on ne compte pas le Québec. Il faut noter qu’il existe plusieurs autres minorités linguistiques au Canada.

 

Ainsi le peuple canadien compte une minorité autochtone. Dans bon nombre de provinces, on utilise même encore les dialectes autochtones.

 

 

Après les Français, les Britanniques.

 

Même si la conquête coloniale de la France a commencé en 1535, les Britanniques commencèrent à explorer le Canada en 1497. Ce n’est seulement qu’en 1759, avec l’indépendance des États-Unis, que le Québec (le Canada) a été envahi par la Couronne anglaise.

 

Bien évidemment, les troupes du Royaume-Uni étaient largement supérieures à celles de la France. Voilà pourquoi la grande majorité du territoire canadien a été accaparé par ces premiers. Malgré leur effort, les Anglais n’ont pas réussi à chasser les Canadiens français du Québec. Aussi, ils ont cohabité ensemble.

 

Des lois ont été instaurées pour pacifier cette cohabitation, y compris des textes sur les droits linguistiques. On recense actuellement plus de 24 millions d’Anglophones au Canada. Bien que ce dernier soit membre du Commonwealth, il conserve son indépendance politique. Mis à part des Francophones et les Anglophones, d’autres communautés se sont installées sur le territoire canadien.

 

On y compte des descendants de Vikings, des Acadiens ou encore des Africains et Latino-Américains. Auparavant les plus grands groupes autochtones du Canada se regroupaient autour des Grands Lacs.  Désormais, leur territoire est considérablement réduit. Ils aspirent toutefois à l’autodétermination. Il existe au Canada une loi sur les Indiens.