Où et quand partir au Canada?

Le Canada est un pays qui accueille de nouveaux touristes chaque jour. Même pendant la saison des pluies, ces derniers ne cessent de s’y rendre pour découvrir les parcs nationaux, le Mont tremblant et les autres merveilles de cette partie du globe. Pour les voyageurs qui souhaitent explorer la partie nord du pays, l’hiver est la période idéale pour les vacances scolaires.

D’un autre côté, les passionnés du ski choisiront les mois de novembre à avril pour leur aventure. Cette période s’appelle la basse saison, et l’affluence touristique est moins dense pendant ce temps. Quant aux voyageurs qui ne supportent pas la fraîcheur, ils apprécieront sans doute la fin du printemps.
 

Voyager au Canada en hiver ou au printemps

Les meilleures périodes pour pratiquer les sports hivernaux sont celles allant de mi-décembre à mi-mars. En effet, on remarque des chutes de température dans le mois de janvier. Elle est estimée à -10 °C environ, mais peut chuter parfois jusqu’à – 35°C. En revanche, la température du mois de décembre remonte parfois pour bouleverser celle de janvier. Ainsi, cette situation entraîne la fonte de la neige qui se forme généralement entre Noël et la nouvelle année.

Par ailleurs, le froid est beaucoup plus dense en janvier et en février. C’est une période qui est marquée par le froid toute l’année. Pour des mesures de protection, il est recommandé de se vêtir en conséquence. Résister à l’hiver du Canada peut être difficile. Surtout pour les touristes qui ne supportent pas les plus basses températures. D’ailleurs, ces dernières ne remontent qu’en mars, de façon timide. On remarque alors l’apparition du slush, qui n’est rien d’autre qu’une forme de neige souillée.

La période post-hivernale est caractérisée par une baisse de la température en dessous de 20 °C. Pendant ces moments, il est conseillé de porter des bottes pour se protéger du vent piquant. Par conséquent, la fin du mois de mars annonce souvent le début du printemps.

En réalité, les premiers signes du printemps sont le retour de la température à 0 °C, les journées ensoleillées, et la disparition progressive de la neige. Cependant, il faut rester prudent face aux tempêtes de neige. Le slush est un peu le résultat de l’après-neige et elle n’est pas très agréable. Autant se protéger avec des gants, des bonnets, des bottes et un bon accoutrement. Déjà en avril, on remarque un retour au calme et la température passe jusqu’à 10 °C.

Certes, le mois d’avril n’est pas celui de la promenade en débardeur, mais le froid est plus supportable. On peut déjà oser les chemises et les t-shirts en attendant le mois de mai. En mai, la température peut remonter jusqu’à 18 °C. C’est sans doute le mois le plus agréable à vivre au Canada. Même si les soirées sont parfois fraiches, il fait bon vivre et la température est supportable pour des vacances au Canada.
 

Partir au Canada en été ou en automne

La destination favorable en été est l’archipel des Mille-Îles, qui se situe près de Kingston. En fait, l’est du Canada offre un bon nombre d’activités touristiques que l’on peut pratiquer en été. La bonne période pour s’y rendre est celle allant de mi-juin à mi-septembre. Vu la façon dont cette destination est très convoitée pour les voyages au Canada, il est préférable de faire ses réservations quelques mois à l’avance. En outre, la saison estivale se situe entre mi-mai et mi-juin.

En juillet, on assiste à une montée remarquable de la chaleur. Ce mois est d’ailleurs considéré comme le plus chaud de l’année. À Montréal, la température moyenne tourne autour de 20 °C. Elle est supportable certes, mais elle peut devenir très inconfortable dès qu’elle atteint 35 °C. Le mois d’août est un peu estival également. Il est chaud et humide. Le mois de septembre marque la fin de l’été, les touristes se font rares et la couleur des arbres annonce l’automne.

L’automne commence en mi-septembre, et s’achève à la fin du mois d’octobre. Encore appelé l’été indien, c’est une période qui offre une belle expérience touristique. C’est le bon moment de contempler les arbres aux diverses couleurs. Surtout en mi-octobre qui est souvent marquée par la saison des pluies et des vents réguliers. De plus, c’est au cours de cette même période qu’on observe l’apparition des premiers gels.

En novembre, le séjour au Canada est marqué par les arbres qui perdent leurs feuilles. Ce sont les signes annonciateurs de l’hiver, et le mois de décembre est celui pendant lequel se manifestent le gel et la neige. On a l’impression qu’il fait sombre du matin et soir, et les journées ne durent plus. La température n’est pas souvent stable au début, jusqu’à la période de Noël qui confirme l’arrivée de l’hiver.
 

Le Canada, un pays aux atouts touristiques inestimables

Le Canada est l’un des pays qui offrent une richesse multiculturelle et des valeurs touristiques naturelles. C’est une destination où les habitants sont très accueillants et ouverts aux étrangers. Le vieux Montréal est une localité francophone, qui dispose de plusieurs ressources touristiques à visiter. C’est le cas de sa vieille ville, du musée d’archéologie et d’histoire, des montagnes, de ses ambiances nocturnes incontournables, ou des boutiques de la ville souterraine.

En ce qui concerne Toronto, c’est une ville remplie de musées attrayants et modernes. On y retrouve la tour CN, qui offre une vue imprenable sur un grand panorama. De même, il est possible d’y visiter des quartiers comme Chinatown ou Little Italy.

Que dire de Vancouver qui est une ville construite sur la colline ? La vie y est agréable grâce au climat et à l’ambiance particulière qu’elle offre. Elle regorge de vieux quartiers, ainsi que de belles plages. Les touristes ne manquent pas de visiter également le Stanley Park ou les baleines qu’on peut observer depuis l’île de Vancouver.

En dehors des grandes villes, il existe des parcs d’attractions et la nature offre également de belles vues à couper le souffle. Il s’agit notamment du parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton. Dans ce parc se trouve aussi une roue panoramique de Cabot Trail. On peut parler aussi du parc provincial situé en Colombie-Britannique, du Niagara, du Manitoba et des Montagnes Rocheuses.
 

Ce qu’il faut savoir pour passer un bon séjour en terre canadienne

Pour entrer au Canada par voie aérienne, il faudra juste s’assurer de bien remplir certaines formalités. En effet, nombreuses sont les compagnies qui proposent des vols sur Toronto, Vancouver ou Montréal. Les citoyens de l’UE bénéficient d’un programme d’exemption de visa, pour les séjours en dessous de 6 mois. La procédure de demande de visa Canada ne les concerne donc pas.

Concernant le budget, il faut faire ses prévisions en fonction des régions que l’on souhaite visiter. De toute façon, le mode de vie est semblable à celui de la France, à l’exception de l’essence est beaucoup moins chère. Par ailleurs, le prix des chambres doubles est d’environ 70 € dans un hôtel moyen. Le repas, quant à lui, tourne autour de 15€.

Du côté sanitaire, il n’y a aucun risque. Le seul bémol c’est que les soins sont un peu chers. En revanche, il n’y aura pas de problème à ce niveau lorsqu’on souscrit à une assurance. Malheureusement, les moustiques sont très agressifs dans le pays aux multiples rivières. Il faut se protéger correctement pour éviter de tomber malade. De même, les tiques sont présentes dans les forêts.

Par ailleurs, le bus est un excellent moyen de gérer ses déplacements. Il est moins cher et traverse tout le territoire. Pour ceux qui désirent louer une voiture, il est important de maîtriser le Code de la route du pays. Les autos circulent à droite, et le port de la ceinture de sécurité est obligatoire. De plus, si un bus scolaire est stationné avec le clignotant allumé, il est impératif de s’arrêter. Disposer d’une assurance voyage est indispensable. En conclusion, toutes les conditions sont réunies pour partir vivre, ou pour travailler au Canada.