Est-ce que le Canada fait partie des Etats-Unis ?

Le Canada fait partie des USA ?

De nombreuses personnes se posent souvent cette question : le Canada fait-il partie des Etats-Unis ? Cette interrogation semble légitime. En effet, les deux pays se trouvent dans la partie de l’Amérique du nord, bien séparée de l’Amérique Latine. De plus, il semble exister une libre-circulation des hommes et des marchandises dans ces deux pays. Mais qu’en est-il vraiment ?

Tout comme l’ESTA pour Les États-Unis, l’AVE est l’autorisation électronique canadienne qui permet aux touristes des voyages multiples vers le pays.

Des formalités bien précises pour se rendre des Etats-Unis au Canada

Voyager des Etats-Unis vers le sol canadien n’est pas aussi facile que ce que l’on pense. En effet, il existe des conditions à tenir en compte. C’est un peu comme lorsque vous vous déplacez d’un pays à l’autre, ou d’un continent à l’autre.

Voyage par bateau ou par avion

Si vous choisissez de voyager par voie aérienne ou maritime, vous devez vous munir d’une attestation de voyage électronique ou ETA Canada. Les autorités douanières sont particulièrement strictes concernant ce document. Vous ne pourrez strictement pas embarquer en cas d’absence de ce l’ETA.

Ce document est à fournir, en plus de votre passeport et de votre visa. Cette condition est valable partout dans le Canada, que votre destination soit Vancouver, Terre-Neuve, le Québec, la Nouvelle Ecosse ou ailleurs.

Voyage à pied, en train ou en voiture

Si vous décidez de vous rendre dans le vaste pays nord-américain en voiture, en train ou à pied, l’ETA n’est pas obligatoire. A la frontière, les autorités de la douane vous demandent de remplir le formulaire I-94 W contenant des informations personnelles.

En résumé, la circulation entre les Etats-Unis et le Canada n’est pas aussi libre que dans chaque Etat composant les USA.  Cela constitue donc un premier élément de réponse concernant la question.

 

Des accords commerciaux bien définis

Les Etats-Unis d’Amérique et le Canada possèdent des politiques commerciales et économiques bien définies. Leur partenariat économique est un véritable modèle sur lequel les pays devraient s’appuyer. Leurs relations commerciales figurent parmi les plus vastes sur l’échelle de l’économie mondiale. D’ailleurs, cela démontre que ce sont deux pays bien différents.

Grâce à leurs nombreux accords de partenariat, ce sont des millions d’emplois qui sont financés de part et d’autre de chaque frontière.  A titre de comparaison, les USA et l’Europe, combiné à l’Asie n’effectuent pas d’échanges économiques et commerciaux équivalents à ceux entre les USA et le Canada.

Le Canada représente pour les Etats-Unis le plus important marché des exportations. En effet, presque tous les Etats des Etats-Unis, allant jusqu’au Mexique, écoulent leurs produits locaux directement vers le grand nord Américain.

Les ressortissants canadiens sont également parmi ceux qui investissent le plus sur le territoire américain. Les secteurs qui intéressent le plus les investisseurs sont très répartis, notamment le commerce de gros, l’assurance, les finances ou l’industrie. Et cette affinité est réciproque. Les Etats-Unis sont le principal investisseur étranger sur les terres canadiennes.

Afin de poursuivre dans les relations commerciales qui lient étroitement ces deux pays, voici les principaux accords commerciaux passés entre eux.

L’ALENA

L’ALENA a remplacé un vaste accord de libre-échange passé de manière bilatérale entre le Canada et les Etats-Unis. Désormais, les accords de partenariat conclus concernent 3 pays, incluant le Mexique. Cette coopération multilatérale facilite les négociations commerciales en réduisant les entraves au commerce et garantissant la libre-circulation des marchandises.

Ce nouveau traité a également permis de régler certains différends concernant le commerce bilatéral et la libéralisation de certaines règles du commerce international dans de nombreux secteurs. Les domaines touchés par ce nouvel arbitrage sont, entre autres, l’agriculture, l’énergie, les marchés publics, les activités de services, et le secteur industriel,  comme l’industrie automobile.

L’ALENA a été mis en place en 1994. Depuis son instauration, les échanges bilatéraux entre les deux pays de la zone nord-américaine, à savoir le Canada et les Etats-Unis, se sont multipliés. De ce fait, leur rapport sur le commerce s’est nettement renforcé. La politique commerciale commune établie par les 3 pays membres de l’ALENA illustre le véritable effort pour libéraliser les échanges dans tout le continent américain.

Echanges au niveau du secteur agricole

Les Etats-Unis caracolent en tête sur le marché extérieur des produits agricoles canadiens. Le tiers des exportations canadiennes sont acheminés vers le voisin américain. Malgré la chute considérable de l’exportation de bovidés suite à la maladie de vache folle qui a frappé le pays en 2003, les chiffres sont en constante hausse et se stabilisent.

En retour, le Canada constitue un important consommateur de produits agricoles provenant des Etats-Unis. Fruits frais, légumes frais et animaux d’élevage sont parmi les plus prisés. Les traités commerciaux conclus sur ce type de produits ont permis de nouer des accords facilitant la circulation des produits agricoles.

Echanges énergétiques

Les Etats-Unis et le Canada ont conclu des accords bilatéraux concernant le libre-échange de produits énergétiques. D’ailleurs, le marché nord américain jouit du statut de la plus importante relation sur ce domaine.

Le Canada est le plus grand importateur d’énergie aux Etats-Unis. Qu’il s’agisse du pétrole ou du gaz naturel, le pays fournit dispose d’une géographie et d’une géologie propices à une richesse considérable en énergie naturelle. D’ailleurs, le Canada se hisse parmi les premiers pays disposant des réserves de pétrole les plus importantes du monde.

Les deux pays possèdent également des réseaux de distribution électrique étroitement liés. Leurs installations respectent des normes de fiabilité bien précises.  Cale leur permet de travailler conjointement pour fournir l’intégralité du territoire nord américain en électricité.

Des conflits commerciaux existants

Il est vrai que les échanges commerciaux entre les deux pays sont savamment orchestrés par des traités commerciaux. Néanmoins, il existe des conflits qui surviennent fréquemment. Par exemple, les éditeurs d magazine américains travaillant sur le sol canadien souhaitent bénéficier de plus de droits d’exercer leur activité. Heureusement, l’OMC et l’ALENA prévoient des mécanismes de règlement des différends qui sont établis au fur et à mesure que les conflits apparaissent.

En 1999, les deux pays ont conclu l’accord commercial Pacific Salmon Agreement. Le différend était basé sur la pêche de saumons du Pacifique. En 2001, l’accord concernant la gestion des ressources en saumon du fleuve Yukon a été signé. De même, en 2003, les Etats-Unis et le Canada ont réglé le conflit sur les produits laitiers et de nombreuses barrières sur le secteur de la pêche.

Bref, il est difficile de trouver une entente parfaite, mais les traités signés et les accords bilatéraux sont mis en place pour régler peu à peu les problèmes.

 

Au final, qu’en est-il ?

Au final, il est clair que les Etats-Unis et le Canada sont deux pays bien distincts, bien faisant tous les deux partie des Amériques. Leurs seuls points communs sont donc leur situation géographique proche l’une de l’autre et les océans Atlantique et Pacifique dans lesquels les deux pays baignent à la fois.

Des frontières bien précises séparent les deux pays. Le commerce suit également des traités bilatéraux et multilatéraux, ce qui n’est pas le cas pour les Etats d’un même pays. Tout échange avec le Canada faisant alors l’objet d’accords de partenariat spécifiques.

Le drapeau du Canada et le drapeau des Etats-Unis sont bien distincts, ce qui est un signe évident que ce sont deux pays indépendants. Ils ont aussi leur politique qui leur est propre : les Etats-Unis constituent une république, tandis que le Canada forme une monarchie constitutionnelle. Le Président américain qui siège à la Maison-Blanche ne gouverne pas ce dernier. A partir de novembre 2015, Justin Trudeau y occupe le poste de Premier Ministre. Enfin, les USA n’ont pas de langue officielle, alors que le Canada possède le Français et l’Anglais.