Les Conditions pour obtenir l’AVE Canada

CONDITIONS REQUISES POUR L’AVE

L’autorisation de voyage électronique est un E visa. Pour le Canada, il se prénomme AVE qui fonctionne de la même façon que l’ESTA pour les USA. Elle permet aux ressortissants de pays bénéficiaires du programme d’exemption de visa d’entrer sur le territoire du canada sans avoir à demander un visa. Cette autorisation n’est pas sans conditions et n’est évidemment pas destinées à tout le monde. Le gouvernement canadien l’a institué afin d’alléger les conditions et procédures liées aux formalités d’entrée sur le territoire américain. Avant d’embarquer pour entrer sur le territoire américain, le voyageur doit, électroniquement effectuer une demande et obtenir une autorisation de voyage électronique au risque de se voir refuser d’embarquer.

LES VOYAGES POUR LESQUELS L’AVE EST REQUIS.

L’autorisation de voyage électronique n’est pas un visa pour tout type de voyage encore moins pour tout type de séjours. Elle est règlementée et ne s’applique que pour les trois conditions cumulativement réunies.

D’abord le type de séjour : il peut s’agir de vacances-travail, de séjour de courte durée, de séjour de transit avec un autre pays de destination finale, séjour de tourisme, séjour de visite le canada, séjour touristique et même un long séjour dans certaines limites. Ensuite la durée du séjour. La durée d’un séjour au canada avec l’autorisation de voyage électronique n’excède pas 6 mois. Même si la durée de validité de l’autorisation de voyage électronique est de 5 ans, il faut noter qu’un voyage ne doit pas excéder 6 mois de suite. La trois troisième condition enfin est le moment d’obtenir l’autorisation.

L’autorisation de voyage électronique ne destination du canada doit être obtenu avant l’enregistrement sur le vol au départ du pays d’origine pour le canada. Cela suppose que le voyageur doit prendre ses dispositions, en fonction du jour prévu pour son voyage pour entrer en possession de son autorisation avant même d’acheter son billet d’avion, s’enregistrer et enfin embarquer pour le canada. Le voyageur se verra refuser de s’enregistrer sur un vol à destination du canada s’il n’a pas encore son autorisation de voyage électronique  en sa possession.

Si l’objet de votre voyage au canada est d’y aller pour travailler, au-delà de l’autorisation de voyage électronique, le voyageur doit prendre connaissance de certains détails liés au permis de travail en territoire canadien.

L’autorisation de voyage électronique prend donc en compte pour le voyageur éligible tout type de visa notamment : le visa touristique, le visa de travail, le visa de voyage, le visa de transit, le visa long séjour, le visa d’entrée, le visa de tourisme, bref le visa nécessaire ou visa canada. Le ressortissant de pays bénéficiaires du programme d’exemption de visa n’a plus besoin des visa cités plus haut pour se rendre au canada. Il lui suffit de remplir en ligne le formulaire de demande et obtenir son autorisation sans avoir à se rendre dans une ambassade ou un consulat.

Toutefois, si le voyageur compte, avec son autorisation de voyage électronique effectué des études au canada, il doit veiller et s’assurer que la durée maximum des études ne dépasse pas la durée du séjour maximum autorisée par AVE qui est de six mois.

LES CRITERES REQUIS POUR LE VOYAGEUR

Pour faire une demande d’autorisation de voyage électronique, le voyageur ne doit pas être ressortissant ou citoyen canadien. Cette autorisation ne concerne pas en effet les citoyens canadiens, les résidents permanents, les titulaires ou détenteurs de passeport canadien, les titulaires de carte nationale d’identité du canada et les autorités canadiennes.

S’il arrivait qu’un résident permanent se retrouve à l’extérieur du canada avec les documents de voyage périmés, il devra renoncer au privilège et faire la formalité de demande d’autorisation de voyage au canada normalement et une fois sur place renouveler ses documents car l’objectif de l’autorisation de voyage électronique c’est aussi d’identifier et filtrer tous ceux qui entrent sur le territoire canadien afin d’éviter tout risque à la menace de la sécurité intérieure du pays, toute éruption ou influence sur la vie et l’actualité politique du pays ou des risque liés à la survie du voyageur sur le territoire du canada pour défaut de moyen de subsistance suffisante. L’AVE permet de vérifier tous ces aspects de la situation du demandeur avant de l’admettre.

Par ailleurs, le voyageur doit être en possession de passeport électronique ou passeport biométrique en cours de validité ou du moins dont la validité couvre le nombre de jours maximum sollicité pour le séjour. Il doit avoir également soit un billet d’avion de transit, soit un billet d’avion retour acheté auprès d’une compagnie aérienne reconnue et agréée par les autorités canadiennes en plus de son billet d’avion allé, remplir le formulaire AVE avec ses données biométriques, un passeport en cours de validité, fournir les justificatifs de ses moyens de subsistance, payer les frais de demande exigés. Un examen médical attestant de son bon état de santé générale, n’avoir jamais fait objet e refus de visa canadien dans un bureau des visas ou une demande d’entrer sur le sol canadien. Le voyageur doit enfin préciser ses antécédents judiciaires, sa double nationalité s’il en a et les circonstances de l’acquisition de la seconde nationalité son numéro de passeport, la date d’établissement du passeport ainsi que d’expiration du passeport. Il ne doit pas occulter de préciser dans la demande s’il voyage par voie terrestre, voie maritime  ou par voie aérienne.

Une fois obtenue, l’autorisation de voyage électronique donne droit à son titulaire une possibilité d’entrée multiples sur le sol canadien sans qu’aucun séjour n’excède 6 mois.

Les conditions d’entrée, l’autorisation d’entrée,  les exigences d’entrée sur le territoire canadien restent à la discrétion des autorités canadiennes et donc même avec une demande validée, le voyageur peut se voir refuser d’entrer sur le territoire canadien lors des formalités d’entrée aux postes des douanes.