Ai-je besoin d’un visa canadien si j’ai visité les USA ?

L’entrée en territoire canadien peut s’avérer complexe si l’on n’a pas les bonnes informations. Certains pays exigent des documents à fournir avant que tout voyageur ne pose ses valises sur leur sol. Au nombre de ces documents, il y a le visa. Faut-il un visa pour entrer au Canada ? Qu’en est-il pour ceux qui ont déjà effectué une visite aux USA ? Des réponses probantes à ces interrogations seront données dans cet article, afin de bien préparer votre voyage pour le Canada.

Le visa : un sésame nécessaire pour entrer au Canada

Pour séjourner au Canada, il est indispensable d’obtenir un visa. Il peut s’agir d’un certain type de visas (visa de tourisme, visa de transit, visa long séjour, visa court séjour…) ou d’une Autorisation de Voyage Electronique (AVE), et ce, même si vous avez déjà été aux États-Unis. Ce qu’il faut surtout retenir est que la nature du visa est déterminée par quelques critères. Il s’agit de la forme du document de voyage, du pays ayant délivré le document, de la nationalité du voyageur, et du moyen de transport.

Plusieurs types de visas pour le Canada peuvent donc être délivrés. Il y a le visa pour visiteurs qui est généralement un visa de court séjour, le visa touristique, le visa électronique, etc.

Par ailleurs, tout voyageur originaire d’un pays non tenu par l’obligation de visa doit faire une demande d’AVE Canada (autorisation électronique de voyage). Cette exigence est valable même en cas de simple transit. Quelques citoyens cependant, bénéficient d’une exemption de visa électronique : il s’agit des Américains, ceux qui possèdent un visa canadien, les canadiens, et ceux qui ont le statut de résident permanent au Canada.

Quelles sont les différentes étapes à suivre pour entrer au Canada ?

Trois grandes étapes jalonnent le voyage vers le Canada. Le processus ne change pas, que ce soit pour un retour ou pour une première visite. En premier lieu, il est question de remplir une carte de déclaration. C’est une carte disponible dans l’avion, et dans tous les autres moyens de transport en partance pour le Canada. Il est conseillé de remplir la carte avant d’arriver à destination. Cette carte a pour mission de renseigner les agents en charge des contrôles sur l’identité, et le contenu des bagages du voyageur.

Pour une première expérience, le remplissage peut être complexe. Néanmoins, il est prévu des directives pour vous aider à bien la remplir. De même, la carte de déclaration peut servir à un minimum de 4 personnes à condition qu’elles résident toutes au même endroit. Une fois que la carte est prête, il est préférable de l’avoir en main et de ne pas la plier puisqu’elle sera demandée plusieurs fois hors à l’aéroport.

Dans un second temps, tous les arrivants au Canada doivent se rendre au poste de contrôle de l’ASFC. C’est la deuxième étape de l’entrée au Canada. La carte de déclaration précédemment remplie y est présentée aux agents, ainsi que toute autre pièce nécessaire : Carte d’identité, titre de séjour, passeport valide, Visa électronique, etc. Le poste d’inspection primaire encore appelé poste de l’ASFC est le lieu où il faut déclarer tout produit prohibé par le pays.

Les conditions d’entrée sont strictes et il faut absolument les remplir avant de fouler le sol canadien. En dehors de tous les documents suscités, il peut être demandé aux étudiants d’autres documents. Il en est de même pour ceux qui viennent pour travailler au Canada.

La dernière étape du parcours à l’aéroport consiste à récupérer ses affaires pour se diriger vers le second poste de contrôle. Pendant la petite attente pour la récupération des bagages, vous pouvez vous acquitter des taxes en vigueur. C’est le reçu de cette opération qui sera vérifié au second poste de l’ASFC avec la carte de déclaration.

Que faire à l’arrivée dans le cadre d’un voyage effectué avec d’autres moyens de transport ?

Le processus ne diffère pas trop d’un moyen de transport à un autre. En effet, il suffit de s’orienter grâce aux instructions. Il existe également deux ou plusieurs postes de contrôle où les mêmes vérifications seront faites en plus de la prise d’une déclaration verbale du voyageur. Par ailleurs, le contrôle pour les arrivants par le biais d’un bateau se fait par téléphone. Les formalités restent les mêmes, cependant, ceux qui vivent au Canada, mais qui n’ont pas encore la nationalité ont besoin d’avoir une carte de résident.

En ce qui concerne les enfants, des dispositions sont prises pour que leur voyage ait un caractère légal. Les parents divorcés, qui alternent la garde des enfants, doivent posséder des documents légaux attestant qu’ils ont l’autorisation de voyager avec les enfants. En effet, l’autre parent concerné doit signer une autorisation stipulant qu’il donne son accord.

Du rôle des agents de l’ASFC

Les agents de l’ASFC ont des prérogatives bien définies. Ils ont pour mission d’effectuer la vérification complète des papiers des voyageurs ainsi que de leurs bagages. En effet, pour des raisons de sécurité, les agents sont appelés à défaire les bagages pour des contrôles stricts.

C’est pour cette raison qu’il est conseillé d’avoir en main tous les reçus qui vous seront donnés au cours du trajet. Ils attesteront de la valeur de vos affaires et du fait qu’elles ne sont pas volées. Autre conseil précieux, il faut se référer à un supérieur pour faire des réclamations concernant les droits et taxes demandés avant toute entrée sur le territoire.

Par ailleurs, tout agent peut mettre un voyageur en état d’arrestation pour des faits de nature criminelle. Conduite en état d’ivresse, mandat d’arrestation, vol de biens. Le rôle des agents étant d’assurer la sécurité des Canadiens, ils ont les autorisations qu’il faut pour passer au peigne fin les affaires des voyageurs.

Ce qu’il faut retenir

Partir au Canada peut se révéler être un projet exigeant. Il est essentiel de se préparer convenablement pour être en règle vis-à-vis des documents de voyage : obtention de visa, carte de résident, formulaire à remplir, demande d’autorisation et bien d’autres documents. Le processus est quasiment identique lorsque vous quittez le Canada pour entrer aux USA. Les autorités américaines sont également très strictes sur la documentation à fournir aux postes de contrôle. Par exemple, aux USA le visa est semblable à celui exigé par le Canada. Pour l’Amérique il faut remplir un formulaire Esta tandis que pour le Canada il s’agit de l’AVE.

Pour aller au Canada, il faut un visa de même que pour quitter le Canada pour aller aux Etats-Unis. Les premières fois peuvent se révéler complexes pour tout voyageur. Toutefois, la suite se simplifie puisque les informations nécessaires sont à portée de main. Pour les pays membres de l’espace Schengen, les contrôles au cours des voyages internationaux ne sont pas exigés. Le Canada n’en faisant pas partie, les contrôles se font avec une bonne rigueur.

En définitive, il faut noter que le Canada n’autorise aucune entrée sur son territoire sans présentation de visa en cours de validité. Des vérifications sont effectuées juste dans le but de permettre aux citoyens de vivre en toute sécurité. De nombreuses demandes d’entrée sur le sol canadien sont faites par an. Il est donc tout à fait légitime de s’assurer de la bonne foi de tous ceux qui entrent et sortent, peu importe le moyen de transport.